Développeur-Héro
Ordi
Livre
Cafés
Points
Vies

Guide pratique

Les 7 questions à se poser avant de partir une startup en techno

Vous rêvez de devenir un entrepreneur en technologies? Le monde des objets connectés, des applications mobiles ou des plateformes Web vous intéresse? Vous rêvez de perturber un modèle d’affaires établi ou même le monde entier?

Super! Nous adorons ça.

Créer une entreprise en techno, c'est pour nous la liberté de révolutionner un secteur qui est déjà bien établi, mais qui est peut-être un peu dépassé dans le monde d'aujourd’hui. C'est presque de la poésie à nos oreilles!

Depuis près de 20 ans, TLM accompagne de nombreuses startups technologiques de tous les horizons et de toutes les tailles. Voici les premières questions que nous posons aux entrepreneurs que nous rencontrons.

1. Avez-vous questionné Google, DuckDuckGo, Ecosia, Yahoo, Bing (bref, tous les moteurs de recherche). En français et en anglais?

Même si cela peut sembler anodin, il s’agit d’une étape cruciale. Plusieurs l’oublieront en raison de sa simplicité.

Programmeuse assise sur la planète terre

Une solution semblable à votre idée, si elle n’existe pas près de chez nous, peut avoir été développée quelque part ailleurs sur la planète. Les probabilités sont même très fortes, croyez-nous!

Le fait que quelque chose ressemble à votre idée soit disponible n’est pas la fin du monde. Cela vous demande simplement de vous positionner et de penser votre produit différemment : en quoi votre solution sera différente? Nous y reviendrons un peu plus tard.

Oui, une simple recherche sur Google peut vous faire remettre bien des choses en question.

2. Avez-vous fait un plan d’affaires?

Par là, nous voulons surtout savoir si vous avez poussé votre réflexion. Tsé, être allé un peu plus loin que « J’ai une idée, let’s do it »! Faire un plan d’affaires demande une réflexion profonde, peu importe la forme qu’il prendra (Lean canva business plan, plan d'affaire complet, etc.). Nous, c’est le contenu qui nous intéresse; la forme, on s’en moque un peu.

  • Quel est le problème que vous résolvez?
  • Pourquoi est-ce un problème?
  • Comment le résolvez-vous?
  • Qui a ce problème?
  • Comment les décrivez-vous?
  • Pourquoi personne n'a pensé à faire ça avant vous?

Mais surtout, la réelle question à laquelle votre plan d’affaires doit répondre est : quelle sera la source de revenus?

Plus précisément, le but est de connaître comment vous allez tirer profit (littéralement) de votre solution logicielle.

  • Quel sera votre modèle d’affaires?
  • Proposerez-vous des abonnements?
  • Distribuerez-vous des licences?
  • Offrirez-vous votre plateforme gratuitement et ensuite vendre de la publicité pour la financer?

Prenez le temps de répondre à ces questions. Assurez-vous que le problème que vous voulez régler avec votre solution est important et que celui-ci vaut la peine d'être réglé pour tous. C’est malheureusement facile de tomber en amour avec son idée et si difficile de revenir en arrière pour trouver les points à corriger lorsque nécessaire.

3. Qui sont vos principaux compétiteurs? En quoi votre offre se distingue de la leur?

Nécessairement, après avoir fait des recherches poussées et identifié vos principaux concurrents (le tout documenté dans votre plan d’affaires), vous devriez être en mesure d’identifier LE bénéfice que retirera votre client par rapport à votre concurrence.

  • Pourquoi les gens choisiront la vôtre plutôt qu’une autre?
  • Quels seront vos avantages concurrentiels?
Programmeuse assise sur la planète terre

Demandez-vous en quoi votre produit est unique et capitalisez là-dessus. Ici, nous ne sommes plus en mode « peaufinement » comme à la première étape, mais bien en mode « commercialisation ».

4. Avec qui avez-vous parlé de cette idée?

Parler de votre idée avec les personnes de votre entourage, pour commencer, est une excellente avenue. Elles pourront vous faire des suggestions et vous permettront de pousser votre réflexion plus loin. Néanmoins, il ne faut surtout pas vous arrêter là.

Vous pensez connaître vos clients potentiels, mais avez-vous discuté de votre solution avec eux? Ils sont votre source d’information #1. Après tout, ils seront plus qu’en mesure de vous indiquer leurs besoins.

À cette étape, vous devez plus écouter que parler. Prenez en note tous les points soulevés par votre future clientèle.

Après vos rencontres, vous devriez être en mesure de répondre réellement aux questions suivantes :

  • Est-ce que votre logiciel répond à un besoin réel? Si oui, quelle est l’importance de combler celui-ci précisément parmi tous ceux du client?
  • Est-ce que la solution est viable à long terme?
  • Quelles fonctionnalités ont le plus de valeur ajoutée pour eux?
Programmeuse assise sur la planète terre

Pensez à valider le prix que vos futurs clients seraient prêts à payer pour une solution comme celle que vous souhaitez développer. Vous pourrez ainsi mieux prévoir vos coûts d’exploitation versus vos revenus potentiels.

Finalement, il peut s’avérer très pertinent de discuter avec d’autres entrepreneurs ou des acteurs du milieu entrepreneurial. Informez-vous sur leurs démarches ainsi que sur leurs bons coups et moins bons coups. Vous en retirerez assurément de belles leçons.

5. Avez-vous analysé votre marché géographique potentiel?

Oui, procéder à une étude de marché peut faire peur. Attention, nous ne vous parlons pas d’engager une firme spécialisée en marketing pour la réaliser. Nous vous proposons plutôt de vous faire une idée globale du marché que vous souhaitez intégrer.

Voici quelques informations clés à recueillir que vous pouvez facilement trouver sur le Web :

  • Nombre de clients potentiels
  • Leur répartition géographique
  • Leurs principales caractéristiques (taille, chiffre d’affaires, etc.)
  • Présence ou non d’une association du secteur de marché (et leur nombre de membres)
  • Exploration du nombre de recherches dans ce secteurs grâce à Google Ads

Cela vous assurera d’avoir pleinement conscience des occasions d’affaires dans votre secteur de marché.

Programmeuse assise sur la planète terre

Et avec une bonne idée de ce que vos clients sont prêts à payer, vous êtes en business comme on dit!

6. Pouvez-vous compter sur un comité aviseur ou un mentor? Avez-vous pensé à des experts?

Si la recherche dans les moteurs de recherche est souvent oubliée, la création d’un comité aviseur ou la recherche d’un mentor l’est tout autant sinon plus. Le soutien par les pairs est un des aspects les plus importants pour assurer la réussite de son entreprise.

Le fait de pouvoir compter sur les conseils de personnes compétentes ayant à cœur votre réussite vous évitera probablement bien des maux de tête. Discuter des enjeux qui se présenteront sur votre route avec elles fera assurément partie de votre succès.

L'amour d'un mentor

Pensez également à vous entourer de gens de différents domaines. D’imaginer que vous êtes expert en gestion, en comptabilité, en programmation, en vente, en marketing, etc., et que vous aurez le temps de tout faire vous-même est irréaliste. Sachez vous entourer de gens passionnés et professionnels pour développer votre idée.

Programmeuse assise sur la planète terre

Attention cependant : votre mentor ne devrait pas être l’un de vos investisseurs. Il vaut mieux vous entourer de personnes neutres pour éviter les conflits d’intérêts. « It’s business. Not personal. »

7. Comment comptez-vous financer votre projet?

Au démarrage de votre entreprise, plusieurs avenues sont possibles pour trouver du financement.

D’abord, la solution que nous privilégions dans tous les cas est le financement provenant des clients potentiels. Certains croiront tellement en votre idée qu’ils seront prêts à défrayer une partie des coûts de développement.

Ensuite vient le love money. Très simplement, il s’agit, pour un entrepreneur, d’obtenir du financement auprès de sa famille et/ou de ses amis. Il peut s’agir de dons, de prêts d’argent ou d’investissements en capital. Dans tous les cas, le love money constitue un tremplin important pour aller chercher d’autres types de financement.

Programmeuse assise sur la planète terre

Important : n’oubliez pas de mettre l’entente par écrit afin de partir sur des bases claires et ainsi éviter les mésententes.

Il y a aussi la possibilité de faire appel à un Ange. Par contre, avant de le faire, nous vous conseillons d’avoir un prototype (soit le minimum viable product, que l’on appelle communément le MVP) à présenter.

Voilà. Vous avez passé à travers nos 7 questions clés avant de vous lancer dans la programmation de votre logiciel-ou-tout-autre-idée-techno. Avant de terminer, si nous pouvons vous donner un dernier conseil; soyez créatif et imaginatif! C’est ce qui rend le démarrage d’une entreprise en techno si intéressant.

Maintenant, à vos devoirs!

Prêt à vous lancer dans l’aventure? Écrivez-nous ou téléphonez-nous au 1-877-896-4472.

VOUS DÉSIREZ PLUS DE CONTENU COMME CECI?

Lisez nos histoires d’entrepreneurs et restez à l’affût des conseils technologiques et différents sujets liés à l’entrepreneuriat en vous abonnant à notre infolettre.